ARCHITECTURE RACINAIRE DE L’ARGANIERpdf

DE TOUIREF BOU AAM (TINDOUF, ALGERIE).

 

ACI Louiza1,2, SMAIL-SAADOUN Noria1, SAIDI Fairouz3

(1)Laboratoire Ressources Naturelles, Université Mouloud Mammeri,

Tizi Ouzou, Algérie

(2)Université Ziane Achour, Djelfa, Algérie

(3) Laboratoire Biotechnologies, Environnement et Santé, Université Saad Dahleb

Blida 01, Algérie

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

(Received 11 June 2018– Accepted 28 June 2018)

 

Résumé.- Dans les régions désertiques, le développement du système racinaire et son orientation sont étroitement liés à la composition physico-chimique, mais également à la géomorphologie de son substrat. L’absorption d’eau représente un challenge vital pour l’espèce végétale. L’arganier est un exemple fort d’adaptation aux conditions d’aridité. L’étude concerne la région de Tindouf (Algérie), là où l’arganier subsiste dans son aire la plus méridionale et la plus orientale. C’est dans le but de déterminer l’architecture racinaire de cette espèce que les racines de douze individus, choisis au hasard à Touiref Bou Aam, ont été mises à nu. Des mesures biométriques ont été faites sur les racines observées et des échantillons de sol ont été prélevés pour des évaluations physico-chimiques. La géomorphologie a été un support afin de mieux comprendre la situation écologique de cette espèce. Tous les arbres échantillonnés sont en bordure de l’oued et non au centre. Les résultats obtenus ont classé les individus étudiés en deux groupes distincts séparés en fonction des corrélations présentes. Un premier groupe aux nombreuses racines profondes, peu ramifiées, évoluant sur un sol à prédominance de sables et de limons grossiers a été observé sur l’ACP réalisée. Ce groupe est plus centré sur l’ancrage de l’arbre. En revanche, le second groupe renferme des sujets à racines superficielles épaisses, très ramifiées et quelques racines profondes, avec une prédominance de sables et de limons fins et une capacité de rétention importante. Une première représentation de la répartition spatiale racinaire a été réalisée. Elle permet de mieux comprendre le comportement racinaire de l’arganier face à l’aridité extrême de son milieu.

Mots-clés: Architecture racinaire, aridité, Argania spinosa L., Tindouf, Algérie, sol.

 

ROOT ARCHITECTURE OF ARGAN TREE IN TOUIREF BOU AAM LOCALITY (TINDOUF, ALGERIA)

Abstract- In desert regions, development of root system and its orientation are not only closely linked to the physico-chemical composition, but also to the geomorphology of its substratum. The absorption of water represents a vital challenge for the botanical species. The argan tree is a strong example of adaptation in the conditions of aridity. Our study concerns the region of Tindouf (Algeria), where the argan tree remains in its most Southern and the most oriental area. It is with the aim of determining the root architecture of this species that the roots of twelve individuals, chosen at random to Touiref Bou Aam, were exposures. Biometric measures were made on the observed roots and samples of soil were taken for physico-chemical evaluations. The geomorphology was a support to understand the ecological situation and behavior of this species. The obtained results classified the individuals studied in two different groups separated according to the present correlations. A first group with numerous deep and little branched out roots evolving in a sands and unrefined silt predominant soil was observed on the realized PCA. This group is more centered on the anchoring of the tree. On the other hand, the second group contains samples with thick, very branched out superficial roots and some deep roots with a predominant sands and fine silt soil with an important retention capacity. A first representation of the space root distribution was performed. It allows to understand the root behavior of the argan tree in front of the extreme aridity of its environment.

Key words: Root architecture, aridity, Argania spinosa L., Tindouf, Algeria, soil.