ENDOPHYTIC FUNGI AND FOLIAR EPIPHYTES OF Peganum harmala L. (ZYGOPHYLLACEAE) OF pdfDAYATE AIAT

(LAGHOUAT, ALGERIA)

 

OUZID Yasmina1,2* , SMAIL-SAADOUN Noria1 et HOUALI Karim1

(1)Laboratory of Natural Resources, Mouloud Mammeri University of Tizi-Ouzou, Algeria

(2)Laboratory of Analytical Biochemistry and Biotechnologies, Mouloud Mammeri University of Tizi-Ouzou, Algeria

Email:*Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

(Received 03 May 2018– Accepted 29 June 2018)

 

Abstract.- Whether epiphytes or endophytes, fungi live in complex interaction with the plants where both partners benefit. Our study was carried out on a spontaneous medicinal plant of the region Laghouat (Algeria): Peganum harmala. Our interest in this work has focused on the diversity of mycoendophytes and epiphytes in the leaves of this species. Ten healthy subjects were harvested in April 2015 at random. For the epiphytes, leaf suspensions were seeded on PDA and incubated at room temperature. As for mycoendophytes, surface sterilization of leaves was performed to remove epiphytic organisms that remain at the phylloplane. The fragments are seeded on PDA medium and incubated at room temperature. The microscopic identification revealed that the phyllosphere fungi of Peganum harmala belonged much more to the phylum Ascomycota. The genera listed indicate an abundance of the genus Penicillium and Rhizopus for the epiphytes, Cladosporium and Alternaria for mycoendophytes. This diversity is estimated by the global Shannon index with 1.78 for the epiphytes and 1.08 for the foliar endophytic fungi of this plant. Moreover, the overall ratio of similarity Sorensen is 0.62 between the fungal communities epiphytic and endophytic of these leaves. Significant interactions are described between different fungal taxa through a correlation matrix indicating the impact of these interactions on fungal biodiversity in leaves of Peganum harmala.

Key words: Foliar mycoendophytes, epiphytic fungi, diversity, Peganum harmala, Laghouat, Algeria.

 

CHAMPIGNONS ENDOPHYTES ET EPIPHYTES FOLIAIRES DE Peganum harmala L. (ZYGOPHYLLACEAE) DE DAYATE AIAT

(LAGHOUAT, ALGERIE)

 

Résumé.- Qu’ils soient épiphytes ou endophytes, les champignons vivent en interaction complexe avec les plantes où les deux partenaires tirent profit. L’étude a été réalisée sur une plante médicinale spontanée de la région de Laghouat (Algérie): Peganum harmala. L’intérêt dans ce travail s’est porté sur la diversité des mycoendophytes et des épiphytes au niveau des feuilles de cette essence. Dix sujets sains ont été récoltés durant le mois d’avril 2015 de manière aléatoire. Pour les épiphytes, des suspensions de feuilles ont été ensemencées sur PDA. Quant aux mycoendophytes, une stérilisation superficielle des feuilles a été réalisée afin d’éliminer les organismes épiphytes qui demeurent au niveau du phylloplan. Les fragments sont ensemencés sur milieu PDA. Le tout est incubé à température ambiante. L’identification microscopique a révélé que les champignons de la phyllosphère de Peganum harmala appartenaient pour la plupart au phylum des Ascomycota. Les genres recensés indiquent une abondance des genres Penicillium et Rhizopus pour les épiphytes, Cladosporium et Alternaria pour les mycoendophytes. Cette diversité est estimée par l’indice de Shannon avec 1.78 pour les épiphytes et 1.08 pour les champignons endophytes. Par ailleurs, le quotient global de similarité de Sorensen est de 0.62 entre les communautés fongiques épiphytiques et endophytiques de ces mêmes feuilles. Des interactions importantes sont décrites entre les différents taxons fongiques indiquant ainsi l’impact de ces interactions sur la biodiversité fongique au niveau des feuilles de Peganum harmala.

Mots clés: Mycoendophytes foliaires, champignons épiphytes, diversité, Peganum harmala, Laghouat, Algérie.