pdfEtude économétrique de l’efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers

 

                                     Mohamed CHIKHI - Université de Ouargla-

Membre associé LAMETA - Université Montpellier I-

                                                  Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Depuis le début des années 50, les économistes ont développé l’ensemble de leurs travaux en se basant sur l’hypothèse de l’efficience des marchés financiers. La théorie de l’efficience est certainement l’une des théories les plus controversées dans le domaine économique ou financier.

Malgré l’abondance des travaux empiriques visant à tester l’hypothèse d’efficience, aucune conclusion claire ne semble ressortir. Cette absence de résultats unanimes est sans aucun doute liée à l’importance que revêt l’efficience dans la théorie financière. Comme l’a noté Mignon (1998), toutes les théories et les modèles financiers reposent sur l’hypothèse d’efficience. L’efficience suppose la rationalité des agents tant dans leur comportement que dans leurs anticipations. La rationalité est ainsi une condition nécessaire à l’efficience.