CONTRIBUTION A L’ETUDE DE LA COMPOSITION CHIMIQUE

 DES HUILES ESSENTIELLES DE LA PLANTE

 TEUCRIUM POLIUM SSP. GEYRII (LAMIACEAE)

  Roukia HAMMOUDI* et Mahfoud HADJ MAHAMMED

 Laboratoire de Biogéochimie des milieux désertiques,

 Université KASDI MERBAH - Ouargla

 

 
 

 ملخص: للمساهمة في تثمين النباتات الطبية المحلية ذات الأهمية البالغة، قمنا بدراسة النبتة Teucrium Polium ssp. geyriiالتي تنتمي إلى العائلة الشفوية وذلك لاستخدامها الشائع في الطب القديم. 

 تم استخلاص الزيوت الطيارة من الجزء الظاهري للنبتة، بالتقطير بالماء و كان المردود المحصل عليه هو  %0.1 .

 من خلال دراسة التركيب الكيميائي لهذه الزيوت الطيارة عن طريق الكروماتوغرافيا في الطور الغازي المرفق بجهاز مطيافية الكتلة (GC/MS )  تم التعرف على 94 مركب، ما يمثل ٪ 91.03 من المكونات المستخرجة. المركبات المستخلصة بأعلى نسبة هي:  dl-Limonène (11.18%) ،d - Cadinène (10.02%) و Trans b-caryophyllène (9.15%).

  الكلمات المفتاحية : الزيوت الطيارة, GC/MS, Teucrium polium ssp. geyrii.

  RÉSUMÉ : Afin de contribuer à la valorisation des plantes médicinales locales réputées pour leurs vertus thérapeutiques, nous nous sommes intéressés à l’étude de la plante Teucrium polium ssp. geyrii (Lamiaceae) connue en médecine traditionnelle.

 Dans ce travail nous avons procédé à l’extraction des huiles essentielles de la partie aérienne de la plante par hydrodistillation. Le rendement d’extraction obtenu est de 0.1 %.

 L’étude de la composition chimique de ces huiles essentielles par chromatographie en phase gazeuse CPG-FID et par couplage CG-SM a permis d’identifier 94 constituants, représentant  91.03 % de l’extrait. Les composés majoritaires sont: dl-Limonène (11.18%), d -Cadinène (10.02%), Trans b-caryophyllène (9.15%).

 MOTS-CLÉS : Huiles essentielles, GC/MS, Teucrium polium ssp. geyrii.

  ABSTRACT:  In order to contribute to the well-known local medicinal plant valorization for their therapeutic virtues, we were interested in the survey of the plant Teucrium polium geyrii that belongs to the family of the Lamiaceae, well-known in traditional medicine.

 The present work describes the survey of the chemical composition of the essential oils of this plant obtained by hydrodistillation. The yield obtained was 0.1 %. The analysis of the chemical composition of these essential oils by GC-FID and by GC/MS, permitted to identify 94 compounds, that represents 91.03 % of the extract. The major compounds are: dl-Limonene (11.18%), d-Cadinene (10.02%), Trans b -caryophyllene (9.15%).

 KEYWORDS: Essential oils, GC/MS, Teucrium Polium ssp. geyrii.

   1. Introduction

 Teucrium polium ssp. geyrii, delafamilleLamiacées, nommée Takmazzut par les Touareg, est une plante vivace souvent pérenne, recouverte de poils laineux qui lui donnent une couleur grise bleutée. De taille 20 à 30 cm, l'aspect de la plante est très variable [1-3], C'est une plante méditerranéenne, commune dans l'Atlas saharien, elle pousse surtout dans les lits pierreux des oueds et dans les roches, en altitude entre 1200 et 2600 mètres. [2- 4]

 En médecine traditionnelle, cette espèce est utilisée dans les périodes de stress [5], ses propriétés anti-stress et antioxydantes permettent de lutter contre le vieillissement de la peau [6]. Notre étude consiste à déterminer la composition chimique des huiles essentielles de Teucrium polium geyrii et de mettre en évidence une éventuelle variabilité de leur composition chimique.

  2. MATÉRIEL ET MÉTHODES

 2.1. MATERIEL VEGETAL

 Le matériel végétal est constitué de la partie aérienne de la plante Teucrium polium ssp. geyrii, récoltée à Tamanrasset (Sud d’Algérie) en Novembre 2007 (période de floraison). Les échantillons sont séchés à l'abri de la lumière et de l’humidité à température ambiante.

 La plante a été identifiée par S. BENHOUHOU (Institut National d’Agronomie, El-Harrach, Alger).

  2. 2. EXTRACTION DES HUILES ESSENTIELLES

 100 g de matériel végétal est soumis à l’extraction par hydrodistillation durant quatre heures, durée nécessaire à l’épuisement de la matière première (environ 90 %) en huile essentielle [7] à la température de 60 °C et sous une pression atmosphérique. Les extractions ont été répétées trois fois afin de confirmer le rendement obtenu par le mode utilisé. L’huile essentielle est conservée à 4 °C.       

 2.3. L’ANALYSE DES HUILES ESSENTIELLES PAR  GC/FID ET GC/MS 

 L’analyse des huiles essentielles de Teucrium polium ssp. geyrii a été effectuée sur un chromatographe en phase gazeuse HP GC 6890, équipé d’un détecteur à ionisation de flamme. La colonne  utilisée est une HP 5MS (apolaire) de longueur 60 m et de diamètre interne égal à 0,32 mm. L’épaisseur du film étant de 0.15 μm.

 Les conditions opératoires sont

 - la température de l’injecteur (mode splitless): 240 °C ;

 - la température du détecteur FID: 250 °C ;

 - la programmation de température de 45 °C (8.5 min) puis élévation à raison de 2 °C/min jusqu'à 250 °C pendant 14 min.

 - le gaz vecteur utilisé est N2 avec un débit de 0.5 ml/min.

Un spectromètre de masse type Agilent 5973 à quadripôle, couplé à un chromatographe en phase gazeuse Agilent 6890, a été utilisé avec une colonne identique à celle mentionnée ci-dessus. Les conditions opératoires sont :

 – la température de l’injecteur (mode splitless) : 250°C

 – la programmation de température : de 45 °C à 250 °C à raison de 6 °C/min ;

 – le gaz vecteur utilisé est He avec un débit de 0.7 ml/min.

 Les températures de la source et du quadripôle sont fixées à 230 °C et 150 °C respectivement, la tension d'ionisation est de 70 V et la gamme de masse (m/z): de 27 à 550 Th.

 L’identification des différents constituants est réalisée à partir de leurs spectres de masse en comparaison avec ceux des produits de référence contenus dans les bibliothèques informatisées disponibles : ‘NIST/EPA/NIH Mass Spectral Library search 2002, Wiley Registry of Mass Spectral Data’ [7] ; ceux de la base de données spectrales Adams, et de leurs indices de rétention donnés par la littérature [8].

 3. RÉSULTATS ET DISCUSSION

 L’huile essentielle de couleur jaunâtre, d’une très forte et persistante odeur, a été obtenue par hydrodistillation avec un rendement d’extraction de 0.1%. La couleur est fortement influencée par la nature du mélange complexe des constituants de l’huile (entre 75 et 350 composés) [3].

 Les résultats regroupés dans le tableau I, montrent que 94 composés ont pu être identifiés, ce qui représente 91.03 % de notre huile essentielle. Les composés majoritaires sont: dl-Limonène (11.18%), d-Cadinène (10.02%) et le  Trans b-caryophyllène (9.15%).

 La composition de l’huile essentielle de Teucrium polium ssp. geyrii est marquée par la présence des sesquiterpènes (plus de 58 %).  Des résultats comparables aux nôtres ont été obtenus par d’autres auteurs [9-11].

 La composition de l’huile essentielle de Teucrium polium estcaractériséepar un chemotype, dépendant de la partie de la plante utilisée, de son état de croissance ainsi que de la nature du sol.   A titre indicatif, la composition chimique des huiles essentielles de l’espèce Teucrium polium ssp. Polium de Tunisie, est caractérisée par les composés majoritaires : 1,8- Cinéol (17.66 %), α-Pinène (8.05 %) et Cis Verbénol (7.49 %) [11].

Tableau I. Composition chimique de l’huile essentielle de Teucrium polium ssp. geyrii

 obtenue dans ce travail.

 

4. Conclusion

 Ce travail sur la plante Teucrium polium ssp. geyrii nous a permis, non seulement d’identifier plus de 90 constituants mais aussi de mettre en évidence la richesse de l’extrait obtenu par l’hydrodistillation.

 La présence d’isomères et des stéréoisomères dans notre extrait engendre des difficultés d’identification absolue, vu la similitude des spectres de certains composés terpéniques. La résolution de ces difficultés est entreprise dans un travail ultérieur par l’association d’autres techniques telles que la GC-FtIR et en utilisant des colonnes capillaires plus performantes en matière de séparation d’isomères et de stéréoisomères telles que les phases stationnaires chirales.

 Références

 [1] HASANI P., YASA N., VOSOUGH-GHANBARI S., MOHAMMADIRAD A., DEHGHAN G. et ABDOLLAHI M. ; Acta Pharm., Vol. 57, 123–129. (2007)

 [2] ABDALLAH et SAHKI R. ; Le Hoggar promenade botanique, Espèces herbacées ; Edition Ésope, p 311 (2004).

 [3] ASHNAGAR. A., GHARIB N. et FOROOZANFAR S.; Chinese Journal of Chemistry, 25; 1171-1173 (2007).

 [4] OZENDA P. ; Flore du Sahara. 2ème édition, CNRS, Paris (1979).

 [5] PANOVSKA T. K., KULEVANOVA S., GJORGOSKI I., BOGDANOVA M. et PETRUSHEVSKA G. ; Acta Pharm., 57, 241–248 (2007).

 [6] BENCHELAH A C., BOUZIANE H. et MAKA M. ; Phytothérapie, 6, 191-197 (2004).

 [7] VELASCO-NEGUERUELA A. et PEREZ-ALONSO M.J. ; Phytochemisrry, 29 (4), 1165 -1169 (1990).

 [8] KAMEL A. et SANDRA P.; Biochemical Systematic and Ecology, 22 (5), 529-532 (1994).

 [9] ABDOLLAHI M., KARIMPOUR H. et MONSEF-ESFEHANI H R.; Pharmacological Research, 48, 31–35 (2003).

 [10] SOSA M. E. et TONN C. E.; Phytochem Rev., Vol. 7(1), 3-24. (2008).

 [11] BOULILA A., BEJAOUI A., MESSAOUD C. et BOUSSAID M. ; Chem. Biodiv., Vol. 5, 1389-1400 (2008).