PROPOSITION D’UN NOUVEL OUTIL DE DIAGNOSTIC DE L’OASIS A PALMIERS DATTIERS AU MAGHREB : LA GRILLE D’EVALUATION DE LA DURABILITE DE L’AGROSYSTEME OASIEN ET DE LA BIODIVERSITE AVIFAUNISTIQUE

 Khaled AMRANI1* et Georges TOUTAIN2

 1 Ingénieur Agronome diplômé de l’ex-ITAS de Ouargla (Algérie)

 2 Agronome Docteur diplômé du Centre des Hautes Etudes sur l’Afrique et l’Asie Modernes, Université de Paris, Panthéon-Sorbonne (France)

 

RESUME : La mise en valeur durable de l’agro système oasien, doit être conduite de manière à obtenir une haute fertilité évolutive des palmeraies et une amélioration de la capacité de résilience de cet écosystème. Pour ce faire, un diagnostic aussi précis que possible doit être réalisé. Ce dernier repose sur une grille d’évaluation de la durabilité selon une approche multifactorielle : agro écologique, sociologique et économique. C’est ce à quoi cet article aspire, afin de proposer un outil d’aide à la décision pour la mise en place d’un programme de conservation, de restauration et de maintien de la biodiversité. A l’issue de ce diagnostic, il sera possible de mesurer les faiblesses de l’agro système et les opérations d’améliorations à apporter.

 Une évaluation de la biodiversité avifaunistique est proposée afin d’affiner le diagnostic des pratiques agricoles et leurs impacts, au sein de la palmeraie. L’avifaune est choisie car elle constitue l’un des meilleurs indicateurs de l’état des équilibres écologiques.

 Le principe de cet outil, consiste à quantifier les diverses composantes de l’agro-système oasien, en leur attribuant une note chiffrée, peuplement ornithologique compris. Pour ce faire, une mise à jour de la situation de l’avifaune des oasis sera d’autant plus intéressante dans la mesure où elle permettra de mieux comprendre la dynamique du peuplement avifaunistique, afin de dresser un diagnostic fiable.

 C’est au terme de ce diagnostic proposé, que les décisions seront prises…

 MOTS-CLES : Avifaune, biodiversité, grille d’évaluation, résilience, oasis à palmiers dattiers

 ABSTRACT: The enduring development of the oasis agronomical system has to be done so as to get a highly developing fertility of palm groves and improvement of the resilience ability of the ecosystem. In order to do this, a very accurate diagnosis has to be carried out. It is based on evaluation grids of the biodiversity which require taking into account various factors: agro-ecological, sociological and economic. This is the point of the present announcement in order to offer a tool to help make the decision to set up a preservation, restoration and maintenance program of biodiversity. This diagnosis will make it possible to assess the frailties of the agricultural system and the possible future improvements to be made. Avifauna biodiversity evaluation grids are proposed so as to improve the diagnosis about agricultural activities and their consequences, within the palm grove. Avifauna has been chosen because it is what best shows the state of the ecological balance. The design and development of this tool rely on the protection of natural resources and socio-economic values, which characterize long-lasting agriculture. These grids consist in quantifying the various components of the oasis agricultural system by giving them a numbered mark, especially for the ornithological population. To do so, an update of the situation of oasis avifauna through an ecological survey will be all the more interesting as it will provide a reliable diagnosis. Thus, concerning the scale of agro-ecological durability, the following components are taken into account: biodiversity, organization of space and agricultural methods. Each component includes a number of biological pointers having to do with avifauna. Regarding the scale of socio-territorial durability, three components are also taken into account: the quality of products and soils, jobs and services, ethics and human development. Concerning the level of economic durability, four components are considered: viability, autonomy, transmission and efficiency. Decisions will be made depending on the present diagnosis.

 KEYWORDS: Avifauna, biodiversity, grids of the evaluation, resiliense, date palms oasis.

 Introduction :

 Cet article présente un nouvel outil de diagnostic de la palmeraie. Baptisé grille d’évaluation de la durabilité de l’agro-système oasien et de la biodiversité avifaunistique, il a pour objectif une analyse simultanée des pratiques culturales et des services socio-économiques rendus à la société, en termes de création d’emplois et de développement humain. Cette analyse est basée sur trois échelles: agro-écologique, socio-territoriale et économique. Le but de notre démarche est de déceler les éventuelles faiblesses de la palmeraie afin de proposer, après réflexion, les solutions les mieux adaptées, dans une optique de durabilité préservatrice de l’oasis.

 Le concept d’évaluation de la durabilité de l’agro-système oasien remonte aux années 90 lors des 2 émes journées scientifiques de l’INRA Algérie sur l’agriculture saharienne à Touggourt en 1999. Sous le slogan de « quelle prospective pour l’agriculture saharienne ? », plusieurs tentatives de diagnostic furent proposées. Au même moment se mettait en place un premier outil complet: la méthode IDEA (Indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles). Cet outil, compilé avec les grilles d’évaluation de la durabilité des vergers agrestes phoenicicoles de TOUTAIN et SAIIDI, nous ont inspiré pour notre proposition.

 Basé sur une analyse tridimensionnelle (agro-écologique, socio-territoriale et économique), nous avons opté pour les indicateurs les plus pertinents en y ajoutant l’aspect avifaunistique, choisie pour des raisons de facilité d’utilisation. Ainsi, les informations acquises lors de la prospection ornithologique, pour le compte du diagnostic, permettront de mettre l’accent sur les zones d’intérêts cruciaux pour la conservation du patrimoine avien et à travers lui, l’ensemble de la biodiversité oasienne. Pour l’heure, il s’agit d’abord de présenter l’outil et ses perspectives d’utilisation.

 1. Matériels et méthodes :

  1.1.    Présentation de l’outil (matériel utilisé) :

 Il s’agit d’une grille d’évaluation de la durabilité composée de trois échelles complémentaires : l’échelle agro-écologique qui s’affaire à évaluer les pratiques agro-phoenicicoles en terme de durabilité, l’échelle socio-territoriale qui mesure l’impact de ces pratiques au niveau de la société et l’échelle économique chiffrant les retombées financières issues de la vente des différents produits et sous-produits de la palmeraie.

 L’outil est constitué de 10 composantes et 31 indicateurs choisis en fonction de leur pertinence. Chaque indicateur a pour fonction de réaliser des objectifs visant à améliorer la durabilité. Ces objectifs sont au nombre total de 20. Ils peuvent être redondants au sein des indicateurs puisque les échelles sont complémentaires (tableau 1).

1.2. Méthode de construction de l’outil :

 Notre outil nous a été inspiré par deux méthodes ayant fait leurs preuves sur le terrain : les indicateurs de durabilité des exploitations agricoles, expérimentée dans les exploitations françaises et les grilles d’évaluation de la durabilité des vergers agrestes phoenicicoles, proposées et testées dans la vallée du Draa au Maroc, par Georges TOUTAIN et Mohamed SAIIDI.

 Notre grille a été structurée selon la méthode IDEA (tableau 1). Les indicateurs ont été tirés, en partie, de cette grille et des indicateurs proposés par TOUTAIN & SAIIDI.

 Notre travail engagé avec TOUTAIN depuis avril 2009 a conduit au choix de 31 indicateurs dont 5 dédiés au peuplement avien compte tenu de son rôle important au sein des équilibres écologiques. Ainsi, notre démarche constructive s’est basée sur deux axes de travail. Le premier consistant à réaliser un état des lieux de l’avifaune en vue de mettre à jour les données utilisées comme outil d’évaluation et une caractérisation typologique de l’agro-système oasien.

 S’agissant de l’état des lieux, ce dernier a révélé une variation dans l’aire de répartition des oiseaux, imputée principalement aux activités anthropiques. Le tableau 2 en illustre un exemple.

Le tableau montre que les activités agro-phoenicicoles jouent un rôle primordial dans la protection / préservation des bioressources. Elles peuvent être bénéfiques à certaines espèces au dépend d’autres induisant, ainsi un risque de pullulation. Elles peuvent également être préjudiciables à certaines espèces se traduisant par un effondrement des effectifs.

 Quant à la typologie des oasis à Palmiers Dattiers, les cinq matrices, composantes de l’agro système oasien ont été mises en relation : l’eau, la flore, la faune, le sol et le climat. Ces dernières interagissent entre elles d’une manière assez complexe. L’ensemble contribue à la création d’une ambiance climatique en palmeraie appelée mésoclimat.

 Le classement des différentes matrices est par ordre d’importance est : l’eau permettant le développement d’une flore et d’une vie macro et microbienne des sols (facteur de fertilité),  d’une flore spontanée et domestique qui autorise la vie animale (productrice de matière organique) et l’alimentation générale jusqu’au consommateur ultime : l’homme.

 La dernière étape de construction, consiste à attribuer une note chiffrée à chaque indicateur afin d’évaluer concrètement les impacts anthropiques subis à la palmeraie.

 Cette note est donnée par le rapport entre le cumul des objectifs visés par chaque indicateur et le nombre total des objectifs (20 dans le tableau 1).

 Le nombre d’objectifs visés provient de la matrice de recoupement du tableau 3.

Ainsi, pour citer un exemple, l’indicateur 1 est censé réaliser 6 objectifs (tableau 3). Sa valeur, selon la formule susmentionnée est égale à 6 / 20 x 100 soit 30 points. Même procédure pour le reste des indicateurs, ce qui nous amène au tableau 4.

 

La grille que nous proposons est donc plafonnée à 850 points répartis de la manière suivante :

 -          500 points pour la dimension agro-écologique qu’il convient idéalement d’atteindre.

 -          260 points pour la dimension socio-territoriale qu’il convient idéalement d’atteindre.

 -          90 points pour la dimension économique qu’il convient idéalement d’atteindre.

2. Résultats et discussion :

 2.1. La grille d’évaluation (résultats) :

 Aux vues des propos tenus, la grille d’évaluation de la durabilité de l’agro-système oasien et de la biodiversité avifaunistique que nous proposons, comporte 31 indicateurs à ce jour (Tableau 5). Sous réserve d’évoluer et d’être perfectionné, cet outil permettra d’établir un premier diagnostic de l’agro-système oasien. Sont concernées par cette démarche, les palmeraies traditionnelles et modernes.

2.2. Perspectives d’utilisation (discussion) :

 Premièrement, cette grille que nous proposons se veut flexible et adaptable en toutes circonstances. Les modalités de calcul des indicateurs peuvent être remaniées selon les données les plus pertinentes et jugées plus significatives.

 Le déroulement du travail s’articulera autour de trois axes :

 1) Des enquêtes de terrain : celles-ci ont pour objectif de récolter des informations sur les aspects pratiques de l’agriculture oasienne, depuis la mise en place de la culture jusque la vente de la production grâce à un questionnaire dédié à cette opération.

 2) Les prospections sur terrain : elles ont pour but de réaliser des relevés floristiques afin d’évaluer la diversité domestique et spontanée avec l’appui des techniciens agricoles.

 3) L’expertise avifaunistique : dans cette catégorie de travail, il s’agit de réaliser un inventaire quantitatif et qualitatif du peuplement avien oasien dans une optique de dresser un constat sur l’état du bon fonctionnement de l’agro-système.

 Conclusion :

 Au terme de ce travail, nous avons proposé un nouvel outil de diagnostic : la grille d’évaluation de la biodiversité avifaunistique et de la durabilité de l’exploitation phoenicicole.

 Ce produit est inspiré de la méthode IDEA et de la grille d’évaluation de la durabilité de l’exploitation phoenicicole de Toutain et Saiidi. Nous avons tenté d’argumenter nos choix quant aux indicateurs choisis et leurs modalités d’évaluation. Cela a permis de construire la grille qui se présente sous forme de trois échelles : agro-écologique, socio-territoriale et économique. Ces trois volets, indissociables, sont censés rendre compte du degré de durabilité de l’oasis. En effet, l’oasis est considérée comme étant un agro-système semi-naturel fragile et largement dépendant de l’homme, cette analyse tridimensionnelle permettra de repérer les éventuelles faiblesses et de les corriger. Bien évidement, ces propositions de corrections feront l’objet d’études préalables approfondies avant toute intervention sur terrain, compte tenu de la précarité de l’agro-système oasien. L’avifaune occupe une place importante dans la grille. Cette catégorie faunistique sert d’indicateur s’agissant des répercutions des interventions et des pratiques réalisées. La démarche de faire un point sur la situation de l’avifaune des oasis n’émane donc pas du hasard car il a été constaté l’installation de certaines espèces aviennes dans les oasis du Maghreb autrefois absentes.

Références bibliographiques :

  [1] Ammour F. et Touil Y. ; Etude des possibilités de la réutilisation des eaux de drainage dans la cuvette d'Ouargla ; Journée scientifique de traitement et réutilisation des eaux, 3 avril 2007, 35p (2007).

[2] Anonyme ; Les 2èmes Journées Scientifiques de l’INRAA sur l’agriculture saharienne. Quelle prospective ?; Touggourt les 11, 12 et 13 octobre 1999. Tome 1, 200p (1999)

3] Arnaud E., Berger A. et De Perthuis C. ; Le développement durable, repères pratiques ; Ed. Nathan, 159p (2006).

 [4] Auley M., Ball A.S. et Virdee S.R. ; L'essentiel en écologie ; .Ed. Berti, 367p (2000).

 [5] Barreau D. et Bergier P. ; L'avifaune de la région de Marrakech (Haouz et haut Atlas de Marrakech, Maroc) ; Alauda, 68

 (4): 301-310, Alauda 69 (1):167-202 (2000).

 [6] Belbachir F. ; Première observation d'une colonie de Capucin Bec-d'argent Euodice cantans, dans le Sahara central Algérien ; Alauda 68 (2):149-151 (2000).

 [7] Benyacoub S. et Chabi Y. ; Diagnose écologique de l'avifaune du parc national d'El-Kala ; Revue Synthèse, publication de l'Université d'Annaba-Algérie, n° 7, 98p (2000).

 [8] Bergier P., Qninba A. et Thevenot M. ; La reproduction de quelques oiseaux dans le sud marocain en 2004 ; Go-South Bull.2: 11-16 (2005).

 [9] Blondel J. ; Biogéographie et écologie : synthèse sur la structure, la dynamique et l'évolution des peuplements de vertébrés terrestres ; Collection d'écologie n°15 Ed. Masson, (1979).

 [10] Boukhamza M. ; Contribution à l'étude de l'avifaune de la région de Timimoun (Gourara). Inventaire et données bio-écologiques ; Thèse Magistère INA Alger, 118p (1990).

 [11] Bouzid A., Yousfi J., Boulkhssaim M. et Samraoui B. ; Première nidification réussie du Flamant rose Phoenicopterus roseus dans le Sahara algérien ; Alauda 77:139-143 (2009).

 [12] Chevassus-au-Louis B., Salles J.M., Bielsa S., Richard D., Martin G. et Pujol J.L. ; Approche économique de la biodiversité et des services liés aux écosystèmes, Contribution à la décision publique ; Centre d'analyse stratégique, 370p (2009).

 [13] Clouet M. et Goar J.L. ; L'avifaune de l'Adrar Tirharhar, Adrar des Iforas (Mali) ; Alauda, 71(4):469-474 (2003).

 [14] Dajoz R. ; Précis d'écologie ; Ed. Gauthier-Villars, 495p (1982).

 [15] Dajoz R. ; Précis d'écologie, 7 ième édition, Ed. Dunod, 601p (2000).

[16] Degachi A. ; Contribution à l'étude bio écologique des peuplements d'oiseaux dans les palmeraies d'El Oued. Mémoire Ingénieur INA Alger (1992).

[17] Dollé V. ; Elevage intensif en oasis, une composante importante du système de production.Option méditerranéennes, Sér.A/ n°11- Les systèmes agricoles oasiens (1990).

[18] Dollé V., Peyron G., Conforti J., Lecoustre R., Dauzat J., Jaeger M., Costes E., Nicolini E. et R'houma A. ; Architecture oasienne et flux radiatifs: modélisation architecturale de l'oasis, simulation des transferts radiatifs sur maquettes informatiques tridimensionnelles. Programme national n° 11, document n° 2 "Recherche et développement". DSA/CIRAD - GRIDAO (1989).

 [19] Doumandji S.E. et Doumandji-Mitiche B. ; Ornithologie appliquée à l'Agronomie et à la sylviculture. Ed.OPU, 115p (1994).

 [20] Duchaufour P. ; Abrégé de pédologie. Sol, végétation, environnement. Ed.Masson, 287p (1997).

 [21] Ferry M. et Toutain G. ; Concurrence et complémentarité des espèces végétales dans les oasis. Option méditerranéennes, Sér.A/ n°11-Les systèmes agricoles oasiens (1990).

 [22] Fischesser B. et Dupuis-Tate M.F. ; Le guide illustré de l'écologie. Ed. De la Martinière, 347p (2007).

 [23] Gill D.E.; The metapopulation ecology of the red-spotted newt, notophtalmus viridescens (Rafinesque). Ecology monographs, april Vol. 2: 145-166 (1978).

[24] Hannachi S., Khitri D., Benkhalifa F. et Brac De La Perriere R.A. ; - Inventaire variétal de la palmeraie algérienne. Ministère de l'agriculture et de la pêche, Ministère de l'enseignement et de la recherche scientifique. Ed. CDARS-URZA, Algérie, 225p (1998).

[18] Dollé V., Peyron G., Conforti J., Lecoustre R., Dauzat J., Jaeger M., Costes E., Nicolini E. et R'houma A. ; Architecture oasienne et flux radiatifs: modélisation architecturale de l'oasis, simulation des transferts radiatifs sur maquettes informatiques tridimensionnelles. Programme national n° 11, document n° 2 "Recherche et développement". DSA/CIRAD - GRIDAO (1989).

 [19] Doumandji S.E. et Doumandji-Mitiche B. ; Ornithologie appliquée à l'Agronomie et à la sylviculture. Ed.OPU, 115p (1994).

 [20] Duchaufour P. ; Abrégé de pédologie. Sol, végétation, environnement. Ed.Masson, 287p (1997).

 [21] Ferry M. et Toutain G. ; Concurrence et complémentarité des espèces végétales dans les oasis. Option méditerranéennes, Sér.A/ n°11-Les systèmes agricoles oasiens (1990).

 [22] Fischesser B. et Dupuis-Tate M.F. ; Le guide illustré de l'écologie. Ed. De la Martinière, 347p (2007).

 [23] Gill D.E.; The metapopulation ecology of the red-spotted newt, notophtalmus viridescens (Rafinesque). Ecology monographs, april Vol. 2: 145-166 (1978).

[24] Hannachi S., Khitri D., Benkhalifa F. et Brac De La Perriere R.A. ; - Inventaire variétal de la palmeraie algérienne. Ministère de l'agriculture et de la pêche, Ministère de l'enseignement et de la recherche scientifique. Ed. CDARS-URZA, Algérie, 225p (1998).

[25] Heinzel H., Fitter R. et Parslow J. ; Oiseaux d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Ed.delachaux et niestlé, 384p (1996).

[26] Isenmann P. et Moali A. ; Oiseaux d'Algérie, Birds of Algeria.Ed. SEOF, 336p (2000).

[27] Isenmann P., Gaultier T., El Hili A., Azafzaf H., Dlensi H. et Smart M. ; Oiseaux de Tunisie, Birds of Tunisia.Ed.SEOF, 432p (2005).

[28] Khelil M.A. ; Le peuplement entomologique des steppes à alfa. Ed.OPU, 76p (1995).

[37] Selmi S., Boulinier T. et Barbault R. Richness and composition of oases birds communities: Spatial issues and species-area relationships. The Auk, Vol 119 (2): 533-539 (2002).

[38] Srour G. ; Amélioration durable des petits ruminants au Liban. Thèse de Doctorat. Institut National Polytechnique de Lorraine. 165p. 2006.

[39] Toutain G. et Saiidi M. ; Contribution à l'élaboration d'une grille d'évaluation concernant la durabilité des systèmes de production agricole oasiens ; Symposium international. Erfoud du 7 au 10 mars 2005. Maroc- 33p (2005).

[40] Toutain G. et Meddich A. ; Un concept contre l'exclusion dans les oasis "le MANSE phoenicicole d'insertion sociale» ; Symposium international. Erfoud du 7 au 10 mars 2005 –Maroc (2005).

Toutain G. ; Eléments d'agronomie saharienne, de la recherche au développement. Paris INRA-GRET, 300p (1979).

 [42] Toutain G. La micro exploitation phoenicicole saharienne, face au développement. Option méditerranéennes n°26 (1995).

[43] Toutain G., Dollé V. et Ferry M. ; Situation des systèmes oasiens en régions chaudes. Communication présentée au séminaire sur "Les systèmes agricoles oasiens" Tozeur (Tunisie), 19-21 novembre 1988 (1988).

 [44] Vilain L., Boisset K , Girardin P., Guillaumin A., Mouchet  C., Viaux P. et Zahm F. ; La méthode IDEA, 3 ième Ed.educagri.184p. (2008).

 [45] Zahm F., Girardin P., Mouchet C., Viaux P. et Vilain L. ; Indicateurs territoriaux du développement durable. Colloque international, Université d'Aix en Provence, MMSH, 1 et 2 décembre 2005 (2005).

 [29] Moali A. et Isenmann P. ; Le Gobe mouche gris Muscicapa striata niche dans une oasis en plein Sahara. Alauda 68: 154-155 (2000).

 [30] Ochando B. ; Méthodes d'inventaire et de dénombrement d'oiseaux en milieu forestier. Application en Algérie. Annales INA Alger. Vol. 12 n° spécial (1988).

 [31] Riou C. ; Bioclimatologie des oasis. Option méditerranéennes, Sér. A / n°11- Les systèmes agricoles oasiens (1990).

 [32] Selmi S. et Boulinier T. ; In press . Oases. Proofs encyclopedy: 686-689.

 [33] Selmi S.; Données nouvelles sur les avifaunes des oasis du sud tunisien ; Alauda 68: 201-212 (2000).

 [34] Selmi S. ; Diversité et fonctionnement des peuplements d'oiseaux nicheurs des oasis tunisiennes ; Thèse de Doctorat n° 01PA06 6224, 262p. Résumé CAT.INIST (2001).

 [35] Selmi S. et Boulinier T. ; Breeding bird communities in southern Tunisian oases: The importance of traditional agricultural practices for bird diversity in a semi-natural system. Biological conservation 110: 285-294 (2003).

 [36] Selmi S., Boulinier T. et Faivre B.; Distribution and abundance patterns of a newly colonizing species in Tunisian oases: The common Blackbird, Turdus merula. Ibis, 145: 681-688 (2003).