Il apparaît un effet antibactérien de la plante Teucrium polium geyrii sur différentes souches bactériennes Gram positif ou négatif. Cette efficacité est due à la présence des flavonoïdes qui sont des métabolites secondaires réputés pour leurs effets antibactériens [14,15].

 De même, il est remarqué l’effet significatif de l'extrait butanolique de Teucrium polium sur les souches étudiées. L’effet de cet extrait est notable par rapport aux autres extraits testés, avec un maximum d’inhibition de 3.4±0.3 cm de diamètre chez Proteus mirabilis (fig. 2).

 L’extrait à l’acétate d'éthyle possède un large spectre d’action couvrant les bactéries Gram positifs et négatifs, de la présente étude. Les extraitsau chloroformeet à l’hexane, exercent des effets similaires mais avec des zones d’inhibitions différentes (fig. 2 et 3).

 Les essais sur Proteus mirabilis montrent que les  extraits présentent des diamètres d’inhibition supérieurs à 1 cm. Tous les  extraits étudiés inhibent la croissance des souches de S. aureus en milieu gélosé. Une étude de OGANESYAN et al. a note l’effet antimicrobien de l’extrait méthanolique de Teucrium polium sur Klebsilla pneumoniae et Escherichia coli [15].

Afin d’isoler de nouvelles substances naturelles permettant de mettre au point de nouvelles voies d’applications tant dans les domaines de la pharmacie, de la cosmétique, ce travail est une contribution à l’étude d’activités biologiques de certains métabolites secondaires de la plante Teucrium polium geyrii issue de la région de Tamanrasset (Algérie). La plante étant soumise à deux types d’extraction, la macération et au Soxhlet, l'analyse quantitative réalisée par spectrophotométrie a révélé des teneurs appréciables en polyphénols avec des quantités notables en flavonoïdes.

 Le test de l’activité antibactérienne des différents extraits a montré que toutes les souches microbiennes testées sont inhibées par les extraits, dont l'extrait butanolique présente un effet plus marqué par rapport aux autres extraits testés, avec un maximum de zone d’inhibition de 3.4±0.3 cm de diamètre sur Proteus mirabilis.

 Références bibliographiques

 [1].- Gurib-Fakim A., 2006.- Medicinal plants: Traditions of yesterday and drugs of tomorrow. Molecular Aspects of Medicine, vol.  27: 1-93.

 [2].-  Benchelah A C., Bouzian H., Maka M., 2004.-  Fleurs du Sahara, arbres et arbustes, voyage au coeur de leurs usages avec les Touaregs du Tassili. Phytothérapie, vol. 6: 191-197.

 [3].-  Abdallah H. et Sahki R., 2004.- Le Hoggar promenade botanique. Espèces herbacées. Edition Ésope, 311 p.

 [4].-  Ashnagar A., Gharib N., et Foroozanfar S., 2007.- Isolation and identification of the major chemical components found in the upper parts of Teuc.rium polium plants grown in Khuzestan province of Iran. Chinese Journal of Chemistry, vol. 25:1171-1173.

 [5].-  Ozenda P., 1979.- Flore du Sahara. CNRS, Paris, 423 p.

 [6].-  Panovska T. K., Kulevanova S., Gjorgoski I., Bogdanova M., et Petrushevska G., 2007.- Hepatoprotective effect of the ethyl acetate extract of Teucrium polium L. against carbontetrachloride-induced hepatic injury in rats. Acta Pharm, vol. 57: 241-248.

 [7].-  Torck M. et Pinkas M., 1992.- Les Flavonoides du Genre Vicia. Biochemical Systematics and Ecology, vol. 20, No. 5: 453-457.

 [8].- Stocker P., YousfiI M., Djerridane O., Perrier J., Amziani R., El Boustani S., Moulin A., 2004.- Effect of flavonoids from various Mediterranean plants on enzymatic activity of intestinal carboxylesterase. Biochimie 86: 919-925.

 [9].-  Djeridane A., Yousfi M., Vidal N., Lesgards J. F., Stocker P., 2007.- Screening of some Algerian medicinal plants for the phenolic compounds and their antioxidant activity. Food Chemistry, vol. 97: 654-660

 [10].-  Dastmalchi K., Damien Dorman H. J., Laakso I., et Hiltunen R., 2007.- Chemical composition and antioxidative activity of Moldavian balm (Dracocephalum moldavica L.) extracts. LWT, vol. 40: 1655-1663.

 [11].- Singleton V. L., Ortofer R., Lamuela-Raventos R. M., 1999.- Analysis of total phenols and other oxidation substrates and antioxidants by means of Folin Ciocalteu reagent. Methods in Enzymology. Orlando. Academic Press: 152-178.

 [12].-  Özkan G, Kuleaoan H, Çelik S, Gokturk R. S. et Ünal O., 2007.- Screening of Turkish endemic Teucrium montbretii subsp. pamphylicum extracts for antioxidant and antibacterial activities. Food Control, vol. 18: 509-512

 [13].- Naghibi F., Mosddegh M., Mohammadi M. S. et Ghorbani A., 2005.- Labiatae Family in folk Medicine in Iran: from Ethnobotany to Pharmacology Iranian. Journal of Pharmaceutical Research, vol. 2: 63-79.

 [14].- Havsteen B. H., 2002.- The biochemistry and medical significance of the flavonoids. Pharmacology et Therapeutics, vol. 96: 67–202

 [15].- Sosa M. E. et Tonn C. E., 2006.- Plant secondary metabolites from Argentinean semiarid lands: bioactivity against insects. Phytochem Rev, DOI 10.1007/s11101-006-9056-7.pdf