RESSOURCES HYDRIQUES: TRAITEMENT ET REUTILISATION DES EAUX USEES EN ALGERIE
pdf

 

 

BOUCHAALA Laid, CHARCHAR Nabil et GHERIB Abde Elfettah

Division Biotechnologies et Environnement,

Centre de Recherche en Biotechnologies (C.R.Bt), Constantine, Algérie

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

(Received 06 December 2016– Accepted 12 May 2017)

 

 

 

 

Résumé.-La présente étude est une analyse des données statistiques et scientifiques sur les ressources hydriques en Algérie, notamment dans le domaine du traitement et de la réutilisation des eaux usées. De ce fait, une enquête sur le terrain est menée par une équipe de recherche, durant la période d’octobre 2014 à février 2015, à travers le recueil des données auprès des organismes concernés dont le ministère des ressources en eaux (MRE), l’Office National d’Assainissement (ONA), les Stations d’Epuration des Eaux Usées (STEP) et les Stations de Lagunage (SL) de l’Algérie. Les résultats obtenus  montrent que les potentialités hydriques, y compris eaux de surfaces et eaux souterraines, s’élèvent à 18 milliards de m3.Elles restent très faibles par rapport à la demande croissante de la population. Quant aux ouvrages de traitement et d’épuration, leur nombre a augmenté d’une façon remarquable ses dernières années. Il est enregistré en 2015, 200 STEP et 350 stations de pompage. Le volume annuel des eaux usées générée par la population algérienne est de 927 millions m3/an, dont, 700 millions m3/an sont traitées par l’ONA et réutilisées par les activités industrielles (3,1 millions m3/an), l’irrigation agricole (3,4 millions m3/an). En 2014, l’ONA comptent 108 STEP en exploitation dont 60 SL. Le MRE compte 97 barrages pour le stockage de 9,1 milliards de m3 d’eau.

Mots clés:Algérie, ressources en eaux; eaux usées, station d’épuration, réutilisation des eaux usées.

WATER RESOURCES TREATMENT AND REUSE OF WASTEWATER IN ALGERIA

 

Abstract.-This study aims to the collect and analysis of statistical and scientific data on water resources in Algeria, particularly in the field of wastewater treatment and reuse. Consequently, many investigations were carried out during the period from October 2014 to February 2015, through the collection of data from the Ministry of Water Resources (MRE), the National Office of Sanitation (ONA), Wastewater Treatment Plants (WWTPs) and Wastewater Treatment Plants (SL). The obtained results show that the water potential, including surface water and groundwater, amounts to 18 billion m3, but they remain very low compared to the growing demand of the population. As for treatment and treatment plants, a remarkable increase has been observed in recent years, in 2015, 200 STEP and 350 pumping stations were registered.  The annual volume of wastewater generated by the Algerian population is 927 million m3 / year, of which 700 million m3 / year were treated by ONA and reused by industrial activities (3.1 million m3 / year) and Irrigation (3.4 million m3 / year). In 2014, 108 STEP in operation, of which 60 LS were registered by ONA, and 97 dams for storage of 9.1 billion m3 of water were registered by MRE.

Key words:Algeria, water resources; Wastewater, sewage treatment plant, reuse of wastewater.