pdfDétermination expérimentale de la cinétique de séchage à l’ombre des huiles essentielles de laurus nobilis Lauraceae

Mohamed Bilal GOUDJIL1,*, Salah Eddine BENCHEIKH1, Souad ZIGHMI2,3 and Segni LADJEL1

1Univ. Ouargla, Faculté Sciences Appliquées, Lab. Génie des Procédés, Ouargla 30000, Algérie

2Univ. Ouargla, Faculté Sciences de la nature et de la vie, Lab.Laboratoire Génie de l'Eau et de l'Environnement en Milieu Saharien, Ouargla 30000, Algérie

3Univ. Ouargla, Faculté Sciences Appliquées, Département de Génie des Procédés, Ouargla 30000, Algérie

* E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

ABSTRACT: This study aims to evaluate the influence of natural drying in the shade on the content of essential oil extracted from leaves of Laurus nobilis for better quality of medicinal and aromatic plants. The essential oil was obtained by steam distillation using a Clevenger-type apparatus for three hours after the onset of the first drop of distillate.

The results obtained show that the water content of the plant material decreases during drying and becomes almost constant at the end of the period. We have seen that the best yield is obtained after the 9th day of drying which gives a better result (0.78%) for industrial exploitation.

KEYWORDS: Extraction, Essential oil, Laurus nobilis, Yield, Drying.

RÉSUMÉ : Cette étude a pour but d'évaluer l'influence du séchage naturel à l'ombre sur la teneur des huiles essentielles extraites des feuilles de laurus nobilis pour une meilleure maîtrise de la qualité des plantes aromatiques et médicinales. Les huiles essentielles ont été obtenues par hydrodistillation à l’aide d’un appareil de type Clevenger, pendant trois heures après l'apparition de la première goutte de distillat.

Les résultats obtenus montrent que la teneur en eau du matériel végétal diminue au cours du séchage et devient pratiquement constant à la fin de la période. Nous avons vu que le rendement optimale est obtenue après le 9 éme jour de séchage  qui donne un meilleur résultat (0,78%) pour l’exploitation industrielle.

MOTS-CLÉS : Extraction,Huiles essentielles, laurus nobilis, Rendement, Séchage.

1. Introduction

L’étude des huiles essentielles est toujours d’une brûlante actualité malgré son ancienneté où les chercheurs ont mis l’accent sur le développement continu des biotechnologies végétales. L’histoire de l'aromathérapie naquit ainsi et, avec les progrès de la science, de nouveaux principes actifs et de nouvelles propriétés pharmacologiques ont permis de redéfinir les performances des plantes aromatiques et médicinales (PAM) d’authentiques médicaments afin d’aboutir à des compromis qui génèrent des systèmes de plus en plus stable [1].

Les huiles essentielles sont très utilisées en aromathérapie, en pharmacie, en parfumerie et en cosmétologie [2, 3] à raison de leurs richesse par des principes actifs d’origine naturel.

En médecine traditionnelle, laurus nobilis (Lauraceae), feuilles et huile essentielle sont utilisées pour leur pouvoir antiseptique, anticancéreuse, antispasmodique, Antimutagène et anticancéreuse ainsi que pour le traitement des troubles digestifs [4-6].

Laurus nobilis est utilisée aussi comme une épice précieuse et un agent aromatisant dans  l’industrie alimentaire et  les culinaires [7, 8].

Cette plante possède un atout considérable grâce à ces nombreux usages, de ce fait il est devenu obligatoire de mettre en évidence de nouvelles recherches de pointe pour l’optimisation et l’amélioration de rendement des huiles essentielles extraites.

Dans ce contexte, nous avons étudié l'effet de séchage naturel sur le rendement d’huiles extraites.

2. Matériel et méthode

2. 1. Origine et séchage du matériel végétal : Les feuilles de laurus nobilis (figure 1) utilisées dans cette étude ont été récoltées dans la région de Skikda (36.483333°N et 2.833333°E de l’Algérie) en Mars 2013.

A07010701

Ces feuilles sont soumis au séchage naturel, qui effectué à l’air libre et à l'ombre dans le laboratoire, sous des températures variables de 15,2 à 21,9 °C pendant 12 jours.

2. 2. Extraction des huiles essentielles : L'extraction de l'huile essentielle a été réalisée journalièrement par hydrodistillation d'un échantillon de 100 g, dans un appareil de type Clevenger. La distillation dure trois heures après l'apparition de la première goutte de distillat à la sortie du tube de condensation de la vapeur. L'huile essentielle a été stockée par la suite sous une température de 4 °C à l'obscurité.

La teneur en huile essentielle, exprimée en ml du distillat par 100 g de matière sèche, est exprimée en pourcentage par la relation suivante :

A07010702

         Re% : Rendement de l’huile en pourcentage ;

         P1 : Poids de l’huile en g ;

         P2 : Poids du matériel végétal utilisé en g. 

3. Résultat et discussion

L'évolution de la teneur en eau des feuilles de laurus nobilis au cours de séchage est présentée à la figure 2. L'analyse des résultats de cette figure montre qu'au cours de séchage, la teneur en eau diminue progressivement puis devient pratiquement constante.

Sur le graphique présenté à la figure 2, on remarque qu'il y a deux phases :

·   La phase I : du début de séchage jusqu’aux sixièmes jours, dans cette zone, on remarque qu'il y à une diminution progressive du poids des feuilles séchées.

·   La phase II : Du 6ème jour jusqu'à la fin (12 ème jour), dans cette zone, on remarque la stabilité de poids des feuilles, malgré la variation de la température et l'augmentation de durée de séchage.

A07010703

L'analyse des résultats de cette figure, montre qu'il y a une augmentation de la teneur en huiles essentielles en fonction de temps, cette augmentation atteint une valeur maximale de l'ordre de 0.78 au 9ème jour. Au delà du cette jours, on remarque une diminution de la teneur d'huile au cours de la période de séchage ; la chose qui montre que la teneur en huiles essentielles est influencée par la durée de séchage.

A07010704

La variation de la en huiles essentielles de laurus nobilis en fonction de perte de poids est présenté à la figure 4.

A07010705

La figure ci-dessus, montre que la teneur en huiles essentielles des feuilles de laurus nobilis augmente avec l'augmentation de la durée de séchage. Cependant, cette augmentation enregistre leur maximum au 9ème jour, puis commence à diminuer avec l'augmentation de durée de séchage.

La variation de la teneur en huiles essentielles des feuilles de laurus nobilis en fonction de l'état de séchage est similaire à ce qui a été trouvé par plusieurs autres espèces aromatiques, telles que l'Eucalyptus Camaldulensis [9], la Verveine [10], l'Ammivisnaga [11] et le  Rosmarinus [12].

L'augmentation de la concentration en huiles essentielles exprimée en poids de matière sèche pendant les premiers jours de séchage s'expliquerait par une activité physiologique (réactions enzymatiques) importante. La biosynthèse des huiles essentielles continue et s'accélère après la récolte du matériel végétal en réponse au stress hydrique[13]. Sa diminution après neuf jours de séchage est due à la réduction ou l'arrêt de l'activité enzymatique causant la mort des cellules suite à une forte déshydratation.

4. Conclusion : Cette étude a montré que la teneur en huiles essentielles des feuilles de laurus nobilis augmente significativement avec la durée de séchage. La meilleure concentration, soit 0,78 %, a été obtenue au neuvième jour de séchage à l'ombre.

Suite à ces résultats important, pour une exploitation industrielle, il est impératif donc d'extraire l'huile essentielle des feuilles de laurus nobilis lauraceae environ une semaine à dix jours après leur récolte, puisque la teneur en huiles essentielles est à son maximum. Au-delà de cette période, elles perdent qualitativement et quantitativement leurs huiles essentielles.

Références

[1] BrunetonJ.; "Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales" ; Editions Tec & Doc, éditions médicales internationales, pp: 483-560, Paris (1999).

[2] Kanko C., Sawaliho B. E.-H., Kone S., Koukoua G. and N'GuessanY. T.; Étude des propriétés physico-chimiques des huiles essentielles de Lippia multiflora, Cymbopogon citratus, Cymbopogon nardus, Cymbopogon giganteus ; Comptes Rendus Chimie 7(10–11), 1039-1042 (2004).

[3] Nanasombat S. and WimuttigosolP.;Antimicrobial and antioxidant activity of spice essential oils;Food Science and Biotechnology 20(1), 45-53 (2011).

[4] ChaudhryN. M. A. and Tariq P.;Bactericidal activity of black pepper, bay leaf, aniseed and coriander against oral isolates ;. Pak. J. Pharm. Vol.19(3), 214-218 (2006).

[5] Barla A., Topcu G., Oksuz S., Tumen G. and KingstonD.;Identification of cytotoxic sesquiterpenes from Laurus nobilis L.; Food Chemistry 104(4), 1478-1484 (2007).

[6] Kaileh M., Vanden Berghe W., Boone E., Essawi T. and Haegeman G.; Screening of indigenous Palestinian medicinal plants for potential anti-inflammatory and cytotoxic activity;J. Ethnopharmacol 113(3), 510-6 (2007).

[7] Simić M., Kundaković T. and Kovačević N.;Preliminary assay on the antioxidative activity of Laurus nobilis extracts;Fitoterapia 74(6), 613-616 (2003).

[8] Demir V., Gunhan T., Yagcioglu A. K. and DegirmenciogluA.;Mathematical Modelling and the Determination of Some Quality Parameters of Air-dried Bay Leaves;Biosystems Engineering 88(3), 325-335 (2004).

[9] ZriraS.; Les huiles essentielles d'Eucalyptus du Maroc. Facteurs influençant la productivité et la qualité de ces essences, invistigation sur les possibilités d'exploiter l'E camaldilensis pour la production d'huile esssentielle d'Eucalyptus à cinéole in Sciences Agronomiques, Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, Rabat, Maroc (1992).

[10] Edwardien M., Belanger A. and BenjilaliB.; Les huiles essentielles de la verveine odorante (Lipia citriodora L.) du Maroc : effet de séchage sur le rendement en HE et sa composition chimique; Communication aux 12èmes journées mondiales HE. Dignes-Les Bains, (1993).

[11] Ismaili-Alaoui M. M., My A., Zrira S., Belanger A. and BenjilaliB.; Les huiles essentielles d'Ammi visnaga L; Communication au congrès International « Plantes aromatiques et huiles essentielles. Maroc 95 » Rabat, Maroc, (1995).

[12] Elamrani A., Zrira S., Ismaili-Alaoui M. M., Belanger A., Berrada M. and BenjilaliB.; Effet du séchage sur le rendement et la composition chimique de l'huile essentielle de romarin du Maroc (Rosmarinus officinalis L.). In Actes du colloque « Plantes aromatiques et médicinales et leurs huiles essentielles ». Eds. Benjillali B., Ettalibi M., Ismaili-Alaoui M. M., et Zrira S., 161-168(1997).

[13] Bourkhiss M., Hnach M., Bourkhiss B., Ouhssine M., Chaouch A. and SatraniB.; Effet de séchage sur la teneur et la composition chimique des huiles essentielles de Tetraclinis articulata (Vahl) Masters; Agrosolutions 20(1), 44-48 (2009).