IMPACTS DE LA VARIABILITÉ SPATIALE DE L’OCCUPATION DES SOLS SUR L’ÉROSION ÉOLIENNE ET LES pdfTRANSPORTS DE NUTRIMENTS DANS LE TERROIR DE BANIZOUMBOU

(SUD-OUEST DU NIGER)

 

ABDOURHAMANE TOURÉ Amadou1*, TIDJANI Adamou Didier2, RAJOT Jean-Louis3,4, BOUET Christel3, 4, GARBA Zibo1, MARTICORENA Béatrice4,

AMBOUTA Karimou Jean-Marie2

(1)Université Abdou Moumouni de Niamey, Faculté de sciences et techniques,

Département de Géologie, Niamey, Niger

(2)Université Abdou Moumouni de Niamey Faculté d’Agronomie, Niamey, Niger

(3EES-Paris UMR IRD 242-CNRS, UPMC, UPEC, INRA, France,

(4)LISA, UMR CNRS 7583, UPEC, UPD, IPSL, Créteil, France,

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

(Received 19 August 2017– Accepted 13December 2017)

 

Résumé.- Au Sahel, l’érosion éolienne cause des pertes en terres et en nutriments. Au Niger méridional, cette forme érosion est une cause majeure de la dégradation de l’environnement. Le paysage de ce milieu est dominé par une juxtaposition de surfaces exploitées sous culture pluviale, et de jachères d’âges différents. L’objectif de ce travail est de quantifier les flux d’érosion éolienne et les transferts de nutriments associés en fonction du type d’occupation du sol sur une saison entière. Il apparaît que l’érosion éolienne est faible dans la jachère ancienne (Pi) du fait d’un fort couvert végétal (80%). Cette occupation du sol a respectivement émis près de 7 et 3 fois moins de flux d’érosion que le champ (Pc) et la jachère d’une année (Pj). De même, la somme des bases échangeables sur la jachère ancienne (2,669 Mèq/100g) est supérieure à celles sur le champ (2,085 Mèq/100g) et la jachère jeune (2 Mèq/100g). Ceci est lié, en particulier, au piégeage des particules et des nutriments associés transportés depuis les surfaces très sensibles à l’érosion éolienne (champ et jachère jeune) par le couvert végétal de la jachère ancienne.

Mots clés: Niger, érosion éolienne, occupation des sols, flux éolien, nutriments.

 

IMPACTS OF SPATIAL VARIABILITY OF LANDUSE ON WIND EROSION AND NUTRIMENTS TRANSPORTS IN BANIZOUMBOU

(SOUTH-WEST OF NIGER)

 

Abstract.- Wind erosion makes soils and nutrients losses in the Sahel. At south Niger, wind erosion is the main factor of the environmental degradation. The landscape of this area is a juxtaposition of field and follow of different age. This work aimed to quantify wind erosion fluxes and nutrient transfer in relation of soil usage during an entire season. Thus it appeared that wind erosion had an important role in the soil fertility restauration of the old follow (Pi). This follow emitted respectively near of 7 and 3 times less of flux than field (Pc) and youth follow (Pj). Besides, the amount of exchangeable bases on the old follow (2,669 Mèq/100g) was superior to on field (2,085 Mèq/100g) and youth follow (2 Mèq/100g). This is particularly linked to the trapping of particles and exchangeable bases transported since the surfaces more sensible to wind erosion (field and youth follow) by the vegetation cover of the old follow.

Key-words: Niger, wind erosion, soil usage, flux, nutrients.