Etude quantitative des composés phénoliques des extraits des fruits de
Lawsonia. alba et l’évaluation de l’activité antioxydante

Rekia CHERBIa*, Mohamed YOUSFIb et Mokhtar SAIDIa
a Univ Ouargla, Fac. des Mathématiques et des Sciences de la Matière, Lab. Valorisation et Promotion des Ressources Sahariennes (LVPRS), Ouargla 30 000, Algeria
b Laboratoire des Sciences Fondamentales (LSF), Université Amar Telidji, Laghouat,
Laghouat 03 000, Algeria.
*E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ملخص: يعتبر نبات الحناء (Lawsonia alba) أحد أشهر النباتات المستعملة في الطب الشعبي فهو يستخدم في علاج العديد من
الأمراض مثل الأمراض الجلدية والقروح و الإكزيما.
في هذه الدراسة تم تقدير المركبات الفينولية الكلية والفلافونويدات والتانينات والفعالية المضادة للأكسدة لمستخلصات بذور نبات الحناء لثلاث مناطق في الجنوب الجزائري ادرار و بسكرة و ورقلة.
أظهرت النتائج أن قيم المركبات الفينولية الكلية تتراوح مابين 68,42 ± 0,54 و 88,31 ± 0,78 ملغ مكافئ حمض الغاليك/ملغ نبات جاف و الفلافونويدات بين 1,13 ± 0,0035 - 1,367 ± 0,002 ملغ مكافئ كرستين/ملغ نبات جاف أما التانينات بين 14,47 ± 0,138 - 25,50 ± 0,076 ملغ مكافئ كتشين/ملغ نبات جاف. 

قدرت الفعالية المضادة للأكسدة باستعمال الجذر الحر DPPH• ، حيث أظهرت المستخلصات الثلاث أن لها القدرة لتثبيط الجذور
الحرة وكانت نتائج IC50 ما بين 0,00826 و 0,01 غ/ل

الكلمات الدالة: Lawsonia alba ، الفعالية المضادة للأكسدة، البذور، المركبات الفينولية، الفلافونويدات، التانينات، DPPH.

RÉSUMÉ : Lawsonia alba (Henna) est une plante largement utilisée dans la pharmacopée traditionnelle, pour le traitement de diverses affections ou maladies telles que l’eczéma, les furoncles, les abcès.
Dans cette étude, nous avons déterminé la teneur en composés phénoliques totaux, flavonoïdes et tannins des extraits des fruits de Lawsonia alba issus de trois régions en Algérie (Adrar, Biskra, Ouargla), par spectrophotomètre UV-visible. Leurs activités antioxydantes ont été également évaluées.
La composition en polyphénols totaux varie de 68,42 ± 0,54 à 88,31 ± 0,78 mg/g de matière sèche exprimée en équivalent d'acide gallique (EAG), celle des flavonoïdes est variable entre (1,13± 0,0035 - 1,367± 0,002 mg/g de matière sèche exprimée en équivalent de la quercétine (Q)). Le taux des tannins calculés va de (14,47 ± 0,138 - 25,50 ± 0,076 mg/g de matière sèche exprimée en équivalent de la catéchine (CAT)).
L’activité antioxydante (AA) des trois fruits du Lawsonia alba est évaluée par mesure du pouvoir de réduction du radical libre DPPH•. Les résultats montrent que les extraits des trois fruits de Lawsonia alba présentent une propriété de bons piégeurs de radicaux libres, les IC50 calculés pour les trois extraits étudiés varie de 0,00826 à 0,01 g/l.

MOTS-CLÉS : Lawsonia alba, Activité antioxydante, Fruits, Composés phénoliques, Tannins, Flavonoïdes, DPPH.

ABSTRACT:
Lawsonia alba (Henna) is widely used in folkloric medicinal for treatment of various skin diseases such as Eczema (atopic dermatitis), boils and sores.
The aim of the present study is to determine the antioxidant activity, total phenolics, flavonoids and condensed tannins content of extracts from the seeds of Lawsonia. alba grown in Algeria and selected from three different regions (Adrar, Biskra, and Ouargla).
Total phenolics content ranged from 68,42 ± 0,54 to 88,31 ± 0,78mg gallic acid equivalents (GAE)/g dry weight, the flavonoids content varied from 1,13 ± 0,0035 to 1,367 ± 0,002mg quercetin equivalents (Q)/ g dry weight and condensed tannins (14,47 ± 0,138 to 25,50 ± 0,076 mg catechin equivalents (CE)/g dry weight).
   The antioxidant activities of the extracts were evaluated by DPPH assay. The results showed that all extracts from the seeds of Lawsonia. Alba seem to be good trappers of radicals, the IC50 values of the extracts ranged between 0,00826 and 0,01 g/l.
KEYWORDS: Lawsonia alba, Antioxidant activity, seeds, phenolic compounds, Tannins, flavonoids, DPPH.

1. Introduction
Les plantes médicinales représentent une source principale de composés naturels bioactifs. Leur utilisation pour le traitement de plusieurs maladies comme source de remède et pour se soigner ou prévenir des maladies est connue depuis l’antiquité. Malgré les efforts des chimistes (synthèse de nouvelles molécules), plus de 25 % des médicaments prescrits dans les pays développés dérivent directement ou indirectement des plantes [1].
Lawsonia alba est une plante médicinale, appartenant à la famille des Lythracées, appelée communément par les populations locale « henna ». Elle est spontanée, largement répandue en Afrique du nord et particulièrement en Algérie.
Lawsonia alba (henné) est très connue en tant que colorant que ce soit pour la peau ou pour les cheveux, mais elle l’est moins pour ses propriétés antifongique, et antisudoral. Son usage est donc très varié.
Ses propriétés médicinales sont dues entre autres au tannins. Le henné peut être pris par voie orale sans effets indésirables connus. Il est utilisé dans de nombreux cas pour ses propriétés astringente, antiseptique et cicatrisante. Sous forme de cataplasme, il permet de traiter ou de diminuer l’eczéma, les mycoses, les furoncles, les abcès, les panaris, les gerçures, les inflammations, les douleurs d’entorses ou de fractures. Il est aussi possible de traiter les brûlures et certaines hémorragies et de favoriser la cicatrisation de blessures. Sous forme d’infusion, il aide à lutter contre les ulcères, les diarrhées et la lithiase rénale. On peut également l’utiliser comme collyre dans les ophtalmies [2] [3].
Plusieurs études ont démontré l’importance des composés phénoliques (flavonoïdes et tannins) comme une source d’antioxydation et de chélation de radicaux libres ; ces derniers étant à l’origine de plusieurs maladies cardiovasculaires et du développement de plusieurs cancers [4].
Malgré l’importance biologique et médicinale de Lawsonia alba, cette espèce n’a pas été étudiée d’une façon profonde, jusqu’a nos jours il n’y a pas de recherches sur les constituants des fruits de cette plante.
Notre étude consiste à l’extraction et à la quantification des composés phénoliques (flavonoïdes, tanins) et l’évaluation de l’activité antioxydante des extraits de ses fruits.

2. Matériel et méthodes
Hexane, méthanol, acétate d’éthyle, éthanol, sulfate de sodium (Na2SO4), acide gallique, acide ascorbique, α-tocophérol, BHA, BHT, réactif de Folin-Ciocalteu, carbonate de sodium (Na2CO3), quercétine, vanilline, acide chlorhydrique (HCl), acide sulfurique (H2SO4), DPPH, chlorure d’aluminium hexahydraté (AlCl3.6H2O), catéchine, magnésium, Chlorure ferrique (FeCl3), réactif de Mayer. Ces produits étaient de qualité analytique

2. 1. Préparation du matériel végétal
2. 1. 1. Pulvérisation :
La récolte des fruits de Lawsonia alba a été effectuée au mois d’octobre 2011 des régions de Zrebat Hamed (Wilaya de Biskra), à Ouargla et dans la région de Bordj Badji Mokhtar (Wilaya d’Adrar).

2. 1. 2. Préparation des extraits des fruits de Lawsonia alba :
Les fruits de Lawsonia alba sont récoltés, séchés à l’abri du soleil et sont rendus en poudre fine à l’aide d’une broyeuse.
5g de la poudre végétale délipidée, est mise à macérer pendant 48 heures dans un mélange méthanol-eau (80:20 v/v) à la température ambiante. Cette opération est répétée trois fois avec renouvellement du solvant. Après filtration, le solvant est évaporé sous pression réduite à 40°C, la phase aqueuse obtenue est ensuite extraite trois fois à l’acétate d’éthyle qui entraîne les composés polaires (composés phénoliques). Les phases organiques sont regroupées et séchées sur Na2SO4, filtrées et évaporées à sec.

2. 2. Analyse qualitative des extraits des fruits de Lawsonia alba
2. 2. 1. Tests préliminaires
Les tests de caractérisations chimiques des stéroïdes, des alcaloïdes et des térpénoides ont été réalisés selon la méthode décrite de Devmurari V.P. et al, 2010 [5] et ceux des Saponines, des Tannins et des Phénols ont été effectués par Thenmozhi. M et al, 2010 [6].
L’analyse préliminaire des coumarines, des carbohydratés et des protéines a été faite par Yves-Alain békro et al., 2007 [7].

2. 3. Analyses quantitatives des extraits des fruits de Lawsonia alba
2. 3. 1. Estimation quantitative des polyphénols totaux
Le dosage des polyphénols totaux dans les extraits des fruits de Lawsonia alba a été effectué spectrophotometriquement selon la méthode au réactif de Folin-Ciocalteu. Elle consiste à prendre un volume de 100 μl de l’extrait et un volume de 1.5 ml du réactif de Folin-Ciocalteu (dilué dix fois). Après 5 min, un volume de 1.5ml de Carbonate de sodium (Na2CO3) (6 % dans l’eau distillée) a été ajouté à la solution, laissée à l’obscurité. Après 90 min d’incubation à la température du laboratoire, l’absorbance est lue à 725 nm contre un blanc sans extrait [8]. La concentration des polyphénols totaux est déduite à partir d’une gamme d’étalonnage établie avec de l’acide gallique (0 - 0.3 g/l). Les résultats sont exprimés en milligramme d’équivalent d’acide gallique par gramme de plante sèche (mg EAG/gde plante sèche). Tous les essais sont reproduits au moins trois fois.

2. 3. 2. Estimation quantitative des flavonoïdes
La méthode du trichlorure d’aluminium (AlCl3) est utilisée pour déterminer la teneur en flavonoïdes totaux dans les différents extraits des fruits de Lawsonia alba. 1ml de standard ou l’échantillon (préparé dans l’éthanol avec les dilutions convenables) est ajouté à 1ml de la solution d’AlCl3 (2% dans l’éthanol), le mélange est vigoureusement agité. Après 30 min d’incubation, l’absorbance est lue à 430 nm [9]. La concentration des flavonoïdes est déduite à partir d’une gamme d’étalonnage établie avec la quercétine (0 - 0,05g/l). Les résultats sont exprimés en milligramme d’équivalent de quercétine par gramme de matière sèche (mg EQ/g de matière sèche).Tous les essais sont reproduits au moins trois fois.

2. 3. 3. Estimation quantitative des Tannins condensés (Méthode de la vanilline)
Le dosage des tannins condensés est réalisé selon la méthode de Broadhurst et Jones (1978) [10], modifiée par Heimler et al. (2006) [11]; à 400μl de chaque extrait ou standard, sont ajoutés 3 ml d’une solution éthanolique à 4% de vanilline et 1.5 ml d’acide chlorhydrique concentré. Après 15min d’incubation, l’absorbance est lue à 500 nm. La concentration des tannins condensés est déduite à partir d’une gamme d’étalonnage établie avec la catéchine (0 - 300 μg/ml) et sont exprimées en milligramme d’équivalent catéchine par un gramme de plante sèche (mg ECat/gde plante sèche).Tous les essais sont reproduits au moins trois fois.

2. 4. Activité antioxydante
2. 4. 1. Test au DPPH
L’activité antioxydante des extraits a été mesurée en utilisant le radical libre stable le DPPH• par la méthode de Molyneux P., (2004) [12].
1ml des solutions d’extraits ou standard sont ajoutés à 1ml de DPPH (250 mM), le mélange est laissé à l’obscurité pendant 30 min à la température ambiante, les absorbances sont mesurées à 517 nm contre le blanc correspondant. L’activité antiradicalaire est estimée selon l’équation suivante :
% d’activité antiradicalaire = [(Abs contrôle-Abs échantillon)/Abs contrôle] ×100.
Dans ce test on définit deux paramètres [13]:
• La concentration effective à 50%, EC50 = IC50/mg de DPPH/ml.
• Le pouvoir antiradicalaire, APR = 1/EC50.
Les résultats obtenus pour chaque extrait testé sont comparés à ceux obtenus pour le BHT, BHA, α-tocophérol et l’acide ascorbique pris comme antioxydants standards.

3. Résultats et discussion
3. 1 Analyse des extraits des fruits de Lawsonia alba
3. 1. 1 Analyse qualitative des extraits des fruits de Lawsonia alba
3. 1. 1. 1 Tests préliminaires
Les résultats de ces tests phytochimiques sont reportés dans le Tableau 1.

Tableau 1 : Résultats des testes préliminaires des fruits de Lawsonia alba